Si vous souhaitez faire un don pour soutenir François et les éléphants du Ganeshapark, en cliquant sur la touche blanche ” faire un don ” ci-dessous, vous accédez directement à la cagnotte : 

Propulsé par HelloAsso

Qui est Francois Collier ? :

Depuis 2009 François a décidé de changer de vie ..quitter la métropole et venir en Asie accompagné de toute sa famille pour réaliser son rêve …vivre auprès des éléphants .

Depuis qu il a crée Ganeshapark il a offert une vie beaucoup plus respectueuse à 10 éléphants en les rachetant à des camps à touristes ( véritables camps usine )

Ses éléphants vivent actuellement sur un terrain de 22 hectares.

François n’a jamais hésité à recueillir un éléphant en difficulté même s’il était dans un état catastrophique physiquement ou psychologiquement.

Il a eu le courage de financer leur achat sachant très bien qu’il pouvait les perdre dans les années à venir.

François n a pas fait que sortir des éléphants de leur vie miséreuse..

Depuis son arrivée en Thaïlande , il  a décidé de donner un foyer à des jeunes en perdition .

Parmi ses  mahouts ,la plupart sont Birmans.

Il a remué ciel et terre pour essayer de leur procurer   des papiers  en règle et leur a donné un cadre familial, un éléphant, une raison de vivre.

Certains de ces jeunes se droguaient. Il a fallu beaucoup d’amour et de patience pour leur donner une chance de connaitre une autre  façon de vivre.

François raconte son parcours à travers 3 livres que vous pourrez, si vous le souhaitez, vous procurer sur ce lien : Pour se procurer livres de François Collier

 

Pourquoi Francois est il actuellement en prison …ses explications au sujet du procès :

François Collier s’exprime : “En 2009, nous nous sommes installés sur un terrain sur les bords du lac de Sangklaburi. En arrivant, nous avons fait les choses en règles et pas moins de huit administrations thaïlandaises nous avaient enregistrés.

La préfecture, la police, les eaux et forêts (Utayan), les services vétérinaires, l’immigration, la TAT (Tourist Autority of Thailand), le registre de commerce, le bureau du ministère du travail (pour les permis de travail), l’office des impôts – TVA, bref, nous avions fait toutes les démarches nécessaires et la plupart de ces administrations avaient envoyé des inspecteurs pour vérifier notre activité, la santé des éléphants et faire des photos des lieux.

On ne se cachait pas, et pendant plus de 7 ans, tout s’est très bien passé !

En avril 2017, sans prévenir, une soixantaine de personnes ont brusquement débarqué chez nous : il y avait la police, l’armée, les eaux et forêts et même des journalistes !

On nous a dit que nous n’avions pas le droit d’être là et on nous a « prié » de quitter les lieux sans délais !

Cela nous a d’ailleurs valu de passer deux fois aux actualités locales :

On nous reprochait d’avoir déforesté et construit des bâtiments dans une zone protégée, ce qui est faux puisque tous nos bâtiments existaient avant notre arrivée, le contrat de location le prouve !

Nous avons eu des autorisations que nous n’aurions jamais dû avoir…

Quelques semaines plus tard, nous sommes donc partis, mais les eaux et forêts nous ont attaqués en justice et le procès est loin d’être terminé !”

 

Quels sont les risques  si nous ne soutenons pas François et le Ganeshapark : 

Humainement nous ne sommes pas sûr que  François  se remette de cette injustice

Il dépérit  depuis  déjà 6 mois en prison  ..il faut savoir qu en Thaïlande la vie en prison est très difficile

Il a perdu plus de 20kg ..il est malade et ne dort plus ..ils sont 30  dans la même cellule et il n a le droit qu’a 20 minutes de parloir 5 fois par semaine

Ken, mon fils adoptif , est avec lui ..il est accusé des mêmes faits ( alors que  Ken n a fait que signer le contrat de location)

Darling, une fille adorable, est dans la même situation qu eux ,pour avoir voulu aider François en signant elle aussi le contrat de location ( il avait besoin de 2 signatures Thai )

Ils sont condamnés tous les 3 à 4 ans de prison ferme …un premier appel a eu lieu ..mais il a malheureusement été rejeté

Nous attendons le deuxième appel.

De plus il est impensable pour nous  d imaginer la famille éléphant disséminée dans  toute la Thaïlande ..remis au travail une nacelle sur le dos …